14/01/2020 20:30

Bastien Lallemant

Il fallait redescendre de La Maison Haute, le précédent album de Bastien Lallemant et attendre patiemment quatre années pour écouter la nouvelle pépite qu’est Danser les filles, son album le plus radieux. Serait-il le disque de la maturité ? Réponse sur scène !

Vous l’avez (re)découvert lors de la précédente saison à l’occasion de ses siestes acoustiques en compagnie de ses acolytes de toujours, le voilà de retour avec son cinquième album sous le bras, Danser les filles. Il est question de routes sur ce nouvel opus, de distances parcourues, de paysages comme autant de clins d’oeil à une littérature naturaliste, qui puise autant à Giono qu’aux atmosphères plus américaines d’un Henry David Thoreau. Un album de la maturité serait-on tenté de dire, mais une maturité éblouissante, lucide et malicieuse, parfois swinguante comme ce Ami ami chaloupé qui trinque à l’amour, celui qu’on n’a pas promis, celui qu’on ne gâchera pas et qui inscrit la fidélité au programme. La fidélité à soimême face au passage du temps est aussi ce qui distingue ces chansons, dont on sent que l’étoffe est de celles finement ouvragées avec les complices JP Nataf, Seb Martel, Babx ou Fabrice Moreau. Leur présence habille, sculpte une galerie de détails qui rendent la griffe Lallemant plus acérée, plus envoûtante, plus racée encore. Certaines mélodies se lovent au creux de l’oreille, puis s’érigent au rang de standards qu’on se surprend à fredonner comme de précieuses compagnes de route. Il y a quelque chose de l’ordre de la réconciliation dans cet album ambitieux, qui est ce qu’on peut souhaiter de mieux à la chanson française. ◆

DAVID LAFORE / 1ère partie

David Lafore seul sur scène ! Aïe ! Vous allez pleurer ! Vous allez rire ! Et parfois, les deux à la fois ! C’est beau, sensuel et puis paf ! Ça devient du grand n’importe quoi ! Une chanson drôle, une chanson triste, on remonte, on re-redescend : c’est un manège ! Vous avez dit spectacle vivant ? Jamais deux soirs pareils ! Fou, punk et romantique ? Textes ciselés, guitare électrique, instants fragiles... Ne ratez pas le début ! ◆